Une des forces du GREP reste bien son imbrication avec GREP Intérim. Le premier trouve dans l’ETTI un débouché sur l’emploi pour plus de 150 de candidats dans l’année (dont 30% dans la métallurgie) le second trouve, dans l’association, des personnes porteuses d’un projet professionnel, disposées à intégrer l’entreprise, ses contraintes, ses règles et…ses moyens de retrouver son autonomie, des relations sociales et une dignité.

Métal en Feuille, le journal de la métallurgie rhodanienne, dans son dernier numéro, évoque les relations de partenariat des entreprises avec GREP Intérim, ” Accueillir d’anciens détenus, ça marche. “

M